Aller au contenu principal

Zoom sur le métier d’assistant de service social

Le rôle d’un(e) assistant(e) social(e)

Selon le Ministère de la Santé et des Solidarités, le métier d'assistant social (ASS) ou assistant de service social (ASS) a pour principales missions d’aider et guider les personnes confrontées à plusieurs difficultés, qu’elles soient d’ordre économique, familial, de santé, financier ou de logement. Son objectif est de conseiller les bénéficiaires, de les orienter et de trouver des solutions selon leurs besoins et selon les possibilités offertes par la collectivité. Vous trouverez dans cet article les champs d’intervention de l'assistant social, comment le COVID a bouleversé leur métier ainsi que la prise en charge que nous proposons pour vous accompagner au quotidien.

Les champs d’intervention de l’Assistant de Service Social

L’assistant de service social peut être appelé à tout moment et pour diverses missions. Dans ces principaux champs d’intervention, nous retrouvons les domaines suivants : 

  • Le logement : le bénéficiaire a besoin d’aide pour trouver un logement
  • Le conseil budgétaire : le bénéficiaire n’arrive plus à payer ses factures
  • Le handicap et le travail : la méconnaissance des aides existantes liées aux travailleurs handicapés 
  • L’accès au droit : le soutien aux aidants
  • La vie professionnelle : l’impossibilité et/ou l’incapacité d’exercer son métier
  • La vie familiale : le changement de situation, par exemple la séparation, le divorce …
  • La santé : les arrêts maladies, accidents de travail …
  • L’autonomie : le besoin d’une mise en place au quotidien d’intervenants à domicile pour la prise de repas, les aides ménagères, le coucher, le lever…

Ces missions très hétérogènes lui permettent d’accompagner un certain nombre d’usagers et de personnaliser les solutions proposées selon les demandes, les possibilités existantes et la situation de chacun. Une évaluation de la situation de l’intéressé sera établie à chaque demande de dossier. 

Les actions de l'Assistant de Service Social sur le traitement des patients

Il est intéressant de constater que les patients qui ont fait appel à la prise en charge avec notre assistante sociale ont reconnu des bienfaits sur leur quotidien et des bénéfices sur leur santé. Que cela soit sur le plan de l’acceptation de la maladie, de la charge mentale liée à des tâches quotidiennes difficiles à réaliser, de la sérénité par des aides financières. Beaucoup de nos patients ainsi que leur proche nous ont confié la difficulté à trouver des solutions seuls, et la méconnaissance des aides existantes ainsi que les personnes vers qui se tourner pour en bénéficier. 

L’assistante sociale, se charge de faire le lien avec les professionnels de santé, de coordonner la prise en charge avec les collectivités locales ce qui facilite le quotidien des bénéficiaires. 

Le COVID bouscule le quotidien des Assistants Sociaux

Des situations précaires causées et précipitées par le COVID

La COVID a eu de nombreuses répercussions sur le plan sanitaire mais aussi économique pour les citoyens.

En découle, un grand nombre de personnes en situation de fragilité. La perte d’emploi, le chômage partiel, l’isolement, la dépression, la perte d’un logement… des situations qu’ont connu beaucoup de français en 2020 et qui ont précipité certains dans la précarité.

On compterait plus d’un million de personnes qui auraient basculé dans la pauvreté à cause de la crise COVID selon certaines associations caritatives. Le nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire a bondi de 30% au cours de l’année 2020. C’est dans ce contexte que les services d’assistance sociale ont connu un boom de demandes au cours des derniers semestres. “ Nous avons doublé le nombre de dossiers de demandes d'aide que cela soit pour mon collègue psychologue ou pour ma part d’assistante sociale", nous confie Laetitia Espada, assistante sociale au sein d’ARAIR Assistance.

Ce constat est partagé par la plupart des travailleurs sociaux et notamment celui de l'Espace territorial d'action sociale de Trappes comme l’indique l’article de France Inter  

“En moyenne, chacun doit aider, depuis un an, 60 familles en plus des 200 dossiers déjà sur leurs bureaux.”

Les aidants, les oubliés de la crise sanitaire

Les aidants ont aussi joué un rôle primordial dans l’aide apportée à leur proche pendant le confinement et qui perdure encore aujourd’hui. L’interdiction de sortir, la difficulté pour les personnels soignants de se rendre au domicile des patients, les aides ménagères interrompues pendant le confinement, pour toutes ces raisons, les aidants se sont sentis délaissés avec une charge mentale ressentie beaucoup plus élevée qu’en période hors COVID. Selon les chiffres du rapport “Je t’aide” publiés en Août 2020, les chiffres concernant les aidants pendant le confinement sont alarmants, 55% des proches aidant.e.s ont effectué pendant le confinement des actes qui sont réalisés habituellement par des professionnels et près de 56% des interventions des aides à domicile ont été suspendues pendant le confinement. 

Ces chiffres reflètent l’isolement et le sentiment d’abandon éprouvés par les aidants pendant cette période.

C’est pourquoi, nous mettons en place un service d'accompagnement et de suivi psycho-social pour nos patients qui peuvent aussi en faire bénéficier leurs aidants, acteurs majeurs dans la qualité de prise en charge de nos patients. 

La prise en charge sociale pour nos patients

Un accompagnement personnalisé à chaque situation

L’accompagnement que nous mettons en place est personnalisé au besoin de nos patients. Notre assistante sociale réalise un entretien selon le contexte, elle recueille les informations afin de constituer un dossier : les besoins de la personne et/ou de la famille, le contexte social, administratif, budgétaire…

Avec l’accord du bénéficiaire, elle sollicite sa famille, les professionnels médico-sociaux qui l’accompagnent et travaille sur un plan d’action personnalisé.

Comment initier cette prise en charge ? 

Suite à ces informations préalablement récoltées, elle peut débuter l’accompagnement avec plusieurs visites qu’elle soit en présentiel ou à distance et récolte toutes les problématiques auxquelles la personne est confrontée. 

Si le patient est déjà accompagné socialement, elle peut se mettre en relation avec l’assistante sociale afin de lui communiquer des nouveaux renseignements qu’elle a en sa possession et établir un bilan complet avec l’accord du bénéficiaire.

En coordination avec l’assistante sociale, elle peut coordonner les actions envisagées. 

Enfin, si la personne habite loin d’où l’impossibilité d’une visite à domicile et que les entretiens téléphoniques s’avèrent compliqués, elle peut initier un accompagnement social en contactant le service social de la commune du demandeur en communiquant les éléments qu’elle a en sa possession. 

Pour plus d’information, vous pouvez vous rapprocher de votre médecin pour lui faire part de votre besoin de prise en charge psycho-sociale. Vous pouvez également nous contacter via le formulaire de contact en cliquant ici.

 

Crédit photographique : Adobe Stock